Comment différencier les poissons et les cétacés ?

Qui ne s’est jamais demandé si les baleines ou les requins sont des cétacés ou des poissons ? Et si les baleines sont des cétacés, mais les requins des poissons, alors qu’en est-il du requin-baleine ? Faisons un peu le point pour ne plus jamais s’y méprendre !

Quelques différences entre les poissons et les cétacés

Les poissons et les cétacés désignent tous des animaux vertébrés aquatiques, mais une différence majeure entre les deux groupes est que les cétacés sont des mammifères, contrairement aux poissons. Cela implique notamment que chez les cétacés, les femelles allaitent leurs petits grâce à des glandes mammaires. Cependant, cette différence n’est pas toujours la plus facile à observer !

Autre différence : si les poissons peuvent rester sous l’eau indéfiniment grâce à leurs branchies, les cétacés eux doivent régulièrement remonter à la surface pour remplir d’air leurs poumons grâce aux évents situés sur leurs crânes. Il existe tout de même quelques exceptions à cette caractéristique ! Les Dipneustes, par exemple, sont des poissons qui possèdent à la fois des branchies et des poumons.

Une différence plus évidente à observer est celle des nageoires caudales (autrement dit, les queues des animaux marins). Chez les poissons, la nageoire caudale est verticale, mais se déplace dans un plan horizontal ; en gros, elle fait des mouvements de gauche à droite. Chez les cétacés, c’est le contraire ! La nageoire caudale est horizontale, mais se déplace dans un plan vertical ; soit de haut en bas.

Un poisson te regardant, l'air intrigué
Un poisson t’observant, l’air intrigué

Il existe d’autres différences, que ce soit au niveau des nageoires, de la présence d’écailles ou encore des modes de reproduction, mais celles-ci devraient suffire à différencier tous les poissons des cétacés !

Les poissons n’existent pas ?

Si les cétacés forment un groupe taxonomique bien défini et constituent ce qu’on appelle un infra-ordre dans la classification phylogénétique, il n’en est pas de même pour les poissons ! En quelques mots, la classification phylogénétique classe les organismes en fonction de leurs liens de parenté avec d’autres organismes.

Bien que le terme “poissons” soit bien pratique et évoque quelque chose à tout le monde, il forme en fait un groupe paraphylétique, c’est-à-dire un groupe formé d’une espèce ancestrale et d’une partie seulement de ses descendants. Or la classification phylogénétique reconnaît uniquement les groupes monophylétiques, c’est-à-dire les groupes contenant l’ensemble des descendants d’un ancêtre commun. Chez les cétacés, c’est bien le cas. En revanche chez les poissons, certains descendants sont exclus, ce qui en fait un groupe non reconnu par cette classification.

Un cétacé sautant majestueusement hors de l’eau

Pas de panique cependant, si scientifiquement il n’est pas très juste d’utiliser ce terme, son usage reste largement accepté !

Si les poissons et les cétacés fréquentent les mêmes milieux et peuvent parfois se ressembler, ils possèdent donc de réelles différences entre eux. Retenez les principales différences citées dans cet article et vous verrez, vous ne vous tromperez plus ! D’ailleurs, quel est votre poisson ou cétacé préféré ?

Next Post

Le diable de Tasmanie : mythe ou réalité ?

Laisser un commentaire
Read next