La couche d’ozone : notre superhéros du quotidien

Saviez-vous que la planète Terre au-delà d’être notre foyer, nous protège au quotidien de nombreuses manières afin d’assurer notre survie à sa surface? L’un des éléments essentiels de cette protection est notre atmosphère. L’une des régions cruciales de cette atmosphère est la couche d’ozone qui agit comme un bouclier invisible protégeant notre planète des rayonnements ultraviolets. 

Qu’est-ce que la couche d’ozone ? 

La couche d’ozone est une région protectrice de l’atmosphère terrestre située entre 20 et 40 kilomètres d’altitude au niveau de la stratosphère (couche de l’atmosphère qui surplombe la troposphère). Le nom de la couche d’ozone aussi appelée ozone stratosphérique est dû à une forte concentration d’ozone, un gaz composé de trois atomes d’oxygène (O3). 

La formation de l’ozone au niveau de la stratosphère est due aux transformations chimiques  qui surviennent lorsqu’une molécule de dioxygène (O2) réagit avec les rayonnements ultraviolets provenant du soleil. Cette interaction provoque une dissociation du dioxygène (O2) en deux molécules d’oxygène libre (O). Ces atomes d’oxygène vont alors interagir entre autres avec des molécules de dioxygène (O2) déjà présentes dans la stratosphère pour permettre à leur tour de constituer l’ozone (O3). 

Les différentes couches de l’atmosphère terrestre
Les différentes couches de l’atmosphère terrestre

L’effet protecteur de la couche d’ozone sur la biosphère 

La principal rôle de la couche d’ozone est de protéger la biosphère c’est-à-dire la vie sur Terre des rayonnements ultraviolets nocifs provenant du Soleil. En effet, l’ozone agit comme un filtre solaire permettant d’absorber une grande partie des ultraviolets, en particulier les UVC. 

Tout cela est possible grâce à un processus de dissociation car lorsqu’un rayon UVC frappe l’ozone ce dernier libère l’un de ces trois oxygènes en laissant une molécule d’oxygène (O2).  Cette absorption empêche une grande partie de rayonnements dangereux d’atteindre la surface de la Terre. 

Trou dans la couche d’ozone 

Bien qu’essentielle à la protection des êtres vivants des rayonnements ultraviolets, la couche d’ozone n’est pas uniforme selon les régions géographiques et selon les saisons de l’année. En effet, depuis les années 70, la couche d’ozone s’appauvrit et présente un trou situé au niveau de l’Antarctique observable en particulier lorsque les températures sont basses. Ce phénomène de destruction est principalement dû à la présence et à  l’accumulation de certains gaz industriels, nocifs pour l’ozone, au niveau de la stratosphère. Ces gaz proviennent entre autres des aérosols ou certains systèmes de refroidissement. Ils se transforment en d’autres substances chimiques destructrices pour l’ozone lorsque les températures sont très basses.

En septembre 1987, la coopération internationale a permis de prendre une mesure majeure pour préserver la couche d’ozone : c’est le protocole de Montréal qui interdit l’utilisation de gaz industriels nocifs pour elle. Depuis, ces gaz disparaissent peu à peu de la stratosphère mais leur décomposition est très lente et peut prendre jusqu’à 100 ans.

Le trou dans la couche d’ozone est en train de se résorber d’après la NASA
Le trou dans la couche d’ozone est en train de se résorber d’après la NASA

Conséquence sur la santé humaine

Sans la couche d’ozone la vie sur Terre serait constamment exposée à des rayonnements ultraviolets qui sont cancérigènes. En effet, l’ADN est lui aussi capable d’absorber en grande quantité les UVC nocifs. Sans elle les rayonnements UV arriveraient directement au niveau de nos cellules et donc indirectement au niveau de l’ADN provoquant des cassures et des mutations conduisant à long terme à une accumulation et in fine à un risque de cancer accru

En somme, la couche d’ozone est une région essentielle de l’atmosphère terrestre qui protège la vie sur notre planète en filtrant les rayons UV. Sa composition, son rôle, ses menaces et les mesures prises pour sa préservation sont autant d’aspects importants à prendre en compte pour préserver notre environnement et notre santé. Alors n’oubliez pas : il est de notre responsabilité de protéger notre planète car notre avenir en dépend.  

Prev Post

Comment les abeilles communiquent-elles ? 

Next Post

L’Ethiopie, dernier pays de la classe pour l’accès aux toilettes

Laisser un commentaire
Read next